FJK 007

Beccafumi (Domenico di Pace dit) (1486-1551)

Vue de Pise (arrière-plan d'une scène de théâtre)

ca. 1536 (?)
186 x 388 mm

Médium
Plume, encre brune, lavis de brun. Touches de lavis rouge, bleu et rose sur papier.

Inscrit "perino del vaga" à la plume en bas, à gauche.
Numéroté en bas, à droite "85".

Provenance

Collection Sir John Wyndham Pope-Hennessy (1913-1994), Londres-Florence
Vente Christies, New York, 10 janvier 1996, lot 14
Collection Jan Krugier, Monaco, JK 5352
Fondation Jan Krugier

Bibliographie

POPE-HENNESSY J., Some Aspects of the Cinquecento in Siena, Art in America, 1943, XXXI, pp. 69-70, fig. 3;

SANMINIATELLI Donato, Domenico Beccafumi, Bramante Editrice, Milan, 1967,

p. 153, no 73;

MONBEIG-GOGUEL Catherine, Il manierismo fiorentino, Fratelli Fabbri Editori, Milan, 1971, p. 82, pl. X;

EISLER C., The Seeing Hand, New York, 1975, p. 53 ill.;

ZORZI L., Il teatro e la città. Saggi sulla scena italiana, Turin, 1977, p. 54, note 72;

pp. 194-5, note 99;

GORDLEY B.P., The Drawings of Beccafumi, Ann Arbor, 1989, no 74, fig. 162;

POPE-HENNESSY J., Learning to Look, New York and London, 1991, p. 314;

MACCHERINI M., Domenico Beccafumi e "L'Amore Costante" di Alessandro Piccolomini, Prospettiva, 1992, pp. 63-65 ill.

Expositions

The Courtauld Institute, Londres, Exhibition of Architectural and Decorative Drawings, 1941, no 41;

Haus der Kunst, Munich, Das Acquarell, 1400-1950, 1972-1973, pp. 54-55, no 59 ill.;

Florence, Il potere e lo spazio. La scena del Principe, 1980, pp. 337-338, no 3.2;

Pinacoteca Nazionale di Siena, Sienne, Domenico Beccafumi e il suo tempo, (catalogue par Andrea de Marchi), Electa, Milan, 1990, no 139 ill.;

Kupferstichkabinett, Staatliche Museen zu Berlin - Preussischer Kulturbesitz, Berlin, Linie, Licht und Schatten. Meisterzeichnungen und Skulpturen der Sammlung Jan und Marie-Anne Krugier-Poniatowski, 29.05-01.08.1999, cat. 25, p. 64 ; reproduction couleur p. 65;

Peggy Guggenheim Collection, Solomon R. Guggenheim Foundation, Venise, The Timeless Eye. Master Drawings from the Jan and Marie-Anne Krugier-Poniatowski Collection, 03.09 - 12.12.1999, cat. 24, p. 62; reproduction couleur p. 63;

Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid, Miradas sin Tiempo. Dibujos, Pinturas y Esculturas de la Coleccion Jan y Marie-Anne Krugier-Poniatowski, 02.02-14.05.2000, cat. 21, p. 72 ; reproduction couleur p. 73;

Musée Jacquemart-André, Paris, La Passion du dessin. Collection Jan et Marie-Anne Krugier-Poniatowski, 19.03-30.06.2002, cat. 23, p. 68 ; reproduction couleur p. 69;

Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung, Munich, Das Ewige Auge - Von Rembrandt bis Picasso. Meisterwerke aus der Sammlung Jan Krugier und Marie-Anne Krugier-Poniatowski, 20.07 - 07.10.2007, cat. 32, p. 80 ; reproduction couleur p. 81.

Notes

C'est l'historien John Pope-Hennessy qui, le premier, a attribué ce dessin à Beccafumi en 1943, attribution jamais remise en cause compte tenu des caractéristiques stylistiques: de longs traits verticaux ou inclinés vers la gauche et le réseau de hachures étroitement croisées propres à cet artiste.

Peu de vues de villes par Beccafumi sont parvenues jusqu'à nous: celle-ci diffère par son traitement moins esquissé, probablement la conséquence des circonstances ayant présidé à la commande et des fonctions qu'elle devait remplir. La fameuse Vue de Sienne, répartie entre le British Museum (inv. n°1895.9.15.564) et le Louvre (inv. n°256) décrit la topographie actuelle de la ville, tout comme la Vue d'une rue, autrefois dans une collection privée (Sanminiatelli, 1967, n°1).

En revanche le panorama de la feuille Krugier-Poniatowski [Fondation Jan Krugier] est construit fictivement. Il a été récemment établi que les marches à gauche de la plate-forme et les ailes de part et d'autre, ont été construites pour une scène de théâtre. Cette hypothèse est renforcée par l'absence de personnages, l'axe du fleuve, par rapport à la feuille, la symétrie parfaite de la ville qui s'élève doucement au milieu. D'autre part, ni le pont sur le côté, ni le baptistère, le dôme ou la tour qui permettraient d'identifier la ville de Pise, ne sont visibles de ce point de vue. Il est plus difficile d'établir le projet pour lequel ce dessin a été exécuté.

L'action de L'amor costante d'Alessandro Piccolomini est située à Pise et la pièce fut représentée lors de l'entrée triomphale de l'Empereur Charles-Quint à Sienne en 1536. La participation de Beccafumi à la préparation de ces festivités est documentée. En 1539, Commodo d'Antonio Landi a été joué à Florence devant un rideau de scène représentant la ville de Pise.

A la même période, Beccafumi travaille au maître-autel du Dôme de Pise. Andrea de Marchi penche pour l'hypothèse florentine, qui est, d'autre part, considérée comme un événement clé dans l'histoire du théâtre italien. Le style du dessin indique une exécution des années 1540. Néanmoins, faute de documents précis, l'hypothèse siennoise est retenue. Ce dessin a récemment servi pour la reconstitution de L'amor costante.

Matthias Weniger, La Passion du Dessin, Musée Jacquemart-André, Paris 2002, p. 68

Demande d'information/de prêt

La Fondation Jan Krugier se consacre au rayonnement de la collection de dessins en prêtant régulièrement des œuvres pour des expositions. Les demandes de prêt devront comporter une présentation complète du projet.